Découvrez ce que les patients, les chirurgiens et les hôpitaux pensent de nos produits
Emmanuel Bruccoleri
atteinte de la maladie de Parkinson (stimulation cérébrale profonde assisté du robot ROSA®)

[Avant l’opération]

‘‘J’étais éducateur, donc j’avais une vie plutôt dynamique et mouvementée. J’ai travaillé 8 ans avec la maladie de Parkinson. Mais, à la fin de cette période, j’avais des problèmes de concentration. On vit au ralenti, on a tendance à se replier sur soi-même, à ne pas rechercher la compagnie des autres… ce qui n’était pas mon cas auparavant’’

 

[10 jours après l’opération]

‘‘Je ne me tiens même plus à la rampe et je descends facilement les escaliers. Je suis vraiment impressionné, parce que je ne pensais pas que ça marcherait aussi bien. C’est fantastique comme les choses ont changé, d’un seul coup; vraiment du jour au lendemain’’.

Melody RHOADES
Versailles, atteinte d’une discopathie dégénérative

‘‘J’ai été la première patiente à bénéficier d’une intervention chirurgicale assistée par  ROSA® (pour la chirurgie de la colonne vertébrale) à l’Hôpital Miami Valley. Mon médecin est le Dr. TORRES. Cela faisait 3 ans que je souffrais de douleurs  du dos qui se propageaient à mes jambes. A la suite de divers tests, il a été décidé par le Dr. TORRES que mon cas nécessitait une stabilisation des disques lombaires L4, L5 et S1. Pour cela, ils ont réalisé une arthrodèse, en créant plus d’espace pour les nerfs afin qu’il n’y ait plus de pincements. La chirurgie a été effectuée le 21 avril 2016. Je ne peux pas dire qu’il n’y avait plus de douleur après celle-ci, mais rien de comparable à la douleur que j’avais avant la chirurgie. Je suis rentrée directement à la maison, je n’ai eu besoin d’aucune rééducation et je n’ai souffert d’aucune complication. Je suis épatée de me sentir merveilleusement bien seulement 5 semaines après l’intervention!”

Sophie CLICHE
atteinte d’une tumeur au cerveau, entièrement retirée avec l’aide du robot ROSA®

‘‘Je suis venue rencontrer le Dr. Fortin et là, la lumière est apparue au bout du tunnel. Il y a de l’espoir et j’en suis la preuve vivante. Ça peut changer nos vies et ça a changé ma vie‘‘.

Maman de Bailey BATES
3 ans, atteinte d’une épilepsie focale

‘‘C’est effrayant de se dire que l’on va enlever une partie du cerveau de son enfant sans en connaître les conséquences. Elle faisait des crises toutes les 2 ou 3 minutes, et pendant ces crises, elle oubliait tout ce qu’elle avait appris. C’était une décision très difficile à prendre, mais en fin de compte, Bailey est beaucoup plus active maintenant qu’elle ne l’était lorsqu’elle prenait des médicaments qui n’étaient pas efficaces.’’

 

‘’Aujourd’hui Bailey est heureuse, en pleine forme et, le plus important, libérée de ses crises. Je veux qu’elle puisse avoir une famille, se marier et avoir des enfants, avoir un travail et faire ce qu’elle souhaite. C’était impensable avec les médicaments. La route a été longue, donc nous avons hâte qu’elle puisse tout simplement retrouver une vie normale’’.

 

 

La stimulation cérébrale profonde contre Parkinson
CHU de Grenoble

La maladie de Parkinson touche 120 000 personnes en France et près de 6 millions dans le monde. C'est la maladie neuro-dégénérative la plus fréquente après Alzheimer. Pour soulager les symptômes de la maladie, les équipes de neurologues du CHU de Grenoble ne cessent de parfaire la stimulation cérébrale profonde, thérapie révolutionnaire mise au point dans les années 90 par le Professeur Alim-Louis Benabid. Nous partons découvrir aux côtés d'un patient les dernières applications de ce traitement consistant à stimuler le cerveau grâce à l'implantation d'électrodes.

TVA ROSA

Le brat robotisé ROSA

Une autre avancée technologique pour le traitement des tumeurs au cerveau